Stage perf en SUISSE COMPLET

Écrit par

Jeudi, 09 Août 2012 12:56

Gilles Pasche, notre ami de chez MCC AVIATION nous propose de découvrir la fabuleuse région de Villeneuve en SUISSE (site du Vertigo) autour du lac de Geneve.

Petite video ici http://vimeo.com/25767871
  

Stage perf en SUISSE COMPLET

Écrit par

Jeudi, 09 Août 2012 12:56

Gilles Pasche, notre ami de chez MCC AVIATION nous propose de découvrir la fabuleuse région de Villeneuve (site du Vertigo) autour du lac de Geneve;

petite video ici http://vimeo.com/25767871

http://vimeo.com/27305409

Au programme:

Vol randos:
Cross
Incidents de vols au dessus du lac
Formation pliage de secours et visite a l'attelier MCC AVIATION
Stage de dégustation de produits locaux.....

vache suisse

groupe

Récit de Pat  Le vol d'une vie :

Pour moi la Suisse c’était le chocolat plié dans l’aluminium par une petite marmotte, je n’ai pas vu la marmotte, mais j’ai mangé tout le chocolat ! (merci Madame Dan).

Pour moi la Suisse c’était des rues bordées de banques et des milliardaires en Porches, j’ai vu les deux !

Que de surprises ! La Suisse c’est bien autre chose de plus complexe, des montagnes d’une beauté à vous couper le souffle, des pieds de vignes partout et des gens sympathiques!

Nous sommes arrivés le vendredi soir une quinzaine de parapentistes venant de l’est de la France, de tous les niveaux du plus humble, votre serviteur, au plus expérimenté (mais là je ne donne pas de nom), ils se reconnaitront!

Sympa le camping l’accueil agréable, des toilettes  dignes de la réputation Suisse (on peut manger parterre). Bon je ne parlerai pas des trains de fret la nuit !

Départ samedi matin, pour le Sonchaux une de ces belles montagnes suisse, altitude 1428 mètres, un dénivelé de 1000 mètres « garanti je n’ai pas peur, hum, hum ». Avant le départ briefing, rencontre avec nos petits suisses Gilles notre guide et Christian notre moniteur (PTU, volte à la suisse etc.…) sur l’aire d’atterro.

Là, sur le déco je vous regarde partir, Virgil, Malik, Laurence, Jean Mich, Benoit, Pierre Benjamin, Eric M. Eric V., je ne peux tous vous nommer  mais vous me donnez envie : pour moi c’est une première, mon premier saut en montagne est si haut, le site est superbe la vallée de Villeneuve pourrait inspirer de nombreux poètes.

Mais ce n’est pas le moment, Dan est là et cela me rassure, il me demande de me préparer, Martial vient m’aider,  sincèrement je n’en mène pas large. J’entends la voix de Dan qui crie, cours, cours, cours, je fonce, bon j’essaye, incroyable je vole mais oui je vole, j’ai les yeux humides,  (Pourquoi ?). Voilà c’est fait, je suis dans le ciel, je regarde le monde avec mes yeux de gosse comme à chaque fois, mais les sensations sont différentes du paramoteur chaque mouvement dans la sellette entraine une réaction de la voile, ça glisse, ça ripe, ça vibre, ça tourne, c’est génial. J’ose faire un petit tour au dessus du lac, plus tard le passeur (il se reconnaitra) me dira c’est le saut d’une vie.

Pour moi le stage pourrait s’arrêter là, j’ai mon compte, mais les conditions sont superbes et les vols s’enchainent, je regarde vos voiles et je vous admire, la finesse aux commandes de Laurence, la déception passagère de Martial dont la voile est restée en bas, la précision de Malik, Le silencieux Etienne, les yeux brillants de Céleste qui regarde son Thierry, les attentions et l’aide que Gilles apporte à chaque participant et les précieux conseils de Jean Mich, que d’anecdotes, que de moments précieux qui vous font apprécier la vie.

Mais les surprises continuent, En soirée, Dan propose à la belle de mon cœur un bi-place avec Christian aux commandes. Heureuse la dame, elle part sans le savoir pour un vol de 45 minutes, elle en revient comblée de bonheur, j’entends encore les commentaires des loulous à l’atterro !!!

Le lendemain Dimanche, après-midi avec Gilles notre sympathique ami Suisse qui travaille chez MCC aviation!  Il nous explique son métier, nous fait en premier la démonstration de pliage d’un parachute de secours et ensuite la vérification d’une voile !

Je conseille à tous d’y assister un jour pour constater la qualité et le soin apporté par Gilles cela vous rassure.

En milieu d’après midi, le soleil étant de la partie, certains décident de faire un plongeon dans le lac Léman et d’autres de se dorer au soleil.

A 19:00 direction le restaurant le Tsalé dans une station appelée les Pacots. Réservation faite par notre guide Gilles, nous partons manger la seule, la vraie, fondue Suisse. Ambiance conviviale (pas vu un mécontent) ! Plus de Vacherin que de gruyère on n’en saura pas plus sur la recette !

Lundi matin rendez-vous 08 :00 devant le camping, on part vite pour Mauborget (un spot à 1100 m et environ 600 m de dénivelé). Dan tapote sa montre « allez vite, vite.. ! Le site est merveilleux : une magnifique vue sur le lac de Neufchâtel et un déco en pente douce avec une météo idéale ! Les pilotes autonomes décollent dans un ciel bleu Klein et comme lui ils peuvent déclarer : «  Je suis allé signer mon nom au dos du ciel dans un fantastique voyage... » Personnellement je réussi un déco après une superbe gamelle, Thierry emmène mon Isa faire un vol qui durera au moins une heure, il lui fera goûter aux émotions d’un 360 engagé et il lui donnera des souvenirs pour longtemps.

Bien sûr, le moment de partir arrive toujours trop vite et nous nous disons tous au revoir avec je le pense sincèrement, une envie de se revoir l’année prochaine en Suisse….. !

Patrice LIEGEOIS

 

PS : deux expressions de Christian notre moniteur :

« En Suisse ce qui n’est pas obligatoire est interdit ».

« Atterrir vivant, atterrir content ».



Voilà le lien youtube d'une video du séjour en suisse !!

Merci encore à Daniel, Christian et Gilles

http://youtu.be/0r_ScHB_tHA?hd=1


@+


Benjamin




Compte rendu de Martial PICCHI

Dans ce désert de mauvais temps que nous avons depuis le printemps, nous avons pu profiter d’un oasis de beau temps en s’expatriant le temps d’un weekend en Suisse a Villeneuve

Rendez vous pris au camping municipal de Cully au bord du lac Léman à quelques pas de Lausanne en Suisse Romande. Chacun son itinéraire, soit par le Jura soit par Mulhouse par l’autoroute ou les nationales, seul impératif : arriver avant 22 H

Accueil chaleureux, présentation de chaque participant, quelques têtes connues dans ce groupe, installation au camping. Encore en tee shirt à 22H avec 21° c’est déjà une source de bien être intense.
Rendez vous pour le lendemain matin 8H après notre 1ère nuit sous tente pour certains et en camping car pour d’autres, petit dej en commun avec une surprise de notre GO : des croissants au chocolat Suisse. Yes.

A chacun de commenter sa nuit  perturbée par le trafic de la ligne ferroviaire qui passe derrière le camping.

Mais le soleil et la journée qui s’annonce efface d’un coup toute cette fatigue. Départ direction l’attero de Rennaz ( 375m) briefing de la part de nos 2 coachs, Gilles notre organisateur suisse de chez MCC aviation et Christian notre moniteur suisse. Notre joyeux groupe se compose de volants aguerris et de volants tout juste sortie de leur 1er grand vol. Ce groupe fut scindé en 2 suivant le besoin ou non du moniteur.

Eh hop en voiture, direction le décollage mythique Vertigo à Sanchaux (1420 m) qui surplombe Villeneuve et le lac Léman. Site majestueux qui émerveille tout un chacun mais qui peu impressionner de part le dénivelé de 1000m.

Le site est tellement vaste que l’ensemble du groupe peut se préparer en même temps. Ça y est, les 1ers fusibles décollent, et d’emblée certains prennent de belles ascendances pour en profiter pleinement. Pour d’autres, il aura fallu toute l’attention le calme et gentillesse suisse de Gilles pour déstresser et permettre les 1ers grands vols qui peuvent impressionner.

Ça y est, les plus impatients repartent, pour les autres encore un peu d’appréhension mais le plaisir est trop fort, youpla

Petite restauration sur le pouce et ça remonte pour un 3 ème vol, surprise au sommet : la brise s’est totalement inversée, ça chauffe l’autre versant, et notre déco du matin devient impraticable. Ouf ça décoiffe. Place seulement pour une aile au déco, pente vertigineuse avec une rangée de sapin de par et d’autre. A ce stade, il faut gonfler et partir, pas un pas sans hésiter sinon c’est la chute. Chute subit par un jeune pilote allemand qui s’en tirera avec une bonne trouille, merci à Pierre qui est allé aider ce jeune pilote.

Certains  volants, impressionnés par ce déco, profiterons de la vue et du soleil fort généreux. Enfin parti, que du bonheur de pouvoir voler face au rocher de Naye et ensuite survoler le château de Chillon.

Fin de soirée, ces magnifiques vols n’ont pas entamés l’appétit de certains qui sont encore partant pour un dernier vol. Au sommet, il faut se rendre à l’évidence, le vent trop faible et de travers ne permet plus de décoller face au rocher de Naye, il faudra décoller sur le 1er site avec un léger vent de cul, va falloir courir.

Ce sera un vol de tranquillité, extraordinaire un moment tel que tout paramotoriste ne peut qu’envier.
Retour au camping vers 21H30, la plupart ne demandera pas leur reste, une douche et dodo.

Et pour d’autres ce sera direction le centre technique de MCC Aviation en compagnie de Gilles pour un après midi éducatif avec au programme une formation d’une technique de pliage parapente avec forts détails et anecdotes et une présentation de tous les tests que pourront  subir nos voiles lors d’un contrôle technique.

Diverses explications et démonstrations de mesure de porosité, test d’usure d’une voile, résistance à la déchirure,  mise sous tension des suspentes et test à la rupture de suspente etc…

3ème et dernier jour, découverte d’un nouveau site. Rendez vous à l’attero de Mauborget, avec Christian et Gilles, briefing et ensuite direction au décollage ???, dénivelé 500m, qui lui aussi et magnifique et tout engazonné. Déballage, contrôle prévol et hop les top guns sont déjà en l’air pour jouer avec de chaleureux thermiques qui pour certains vont les monter jusqu’à la base des nuages, vol  ludique d’une beauté indescriptible avec comme point de mire le lac de Neuchatel, lac entièrement sur le territoire suisse.

Pour certains, les décos sont un peu plus aventureux, ce qui fera un peu réfléchir ceux qui partiront ensuite.

Un rappel salutaire qu’il faut garder à l’esprit ; chacun doit connaitre son niveau de pratique et son état émotionnel en  toute circonstance, qui plus est dans ces moments euphoriques et garder une certaine lucidité jusqu’à l’atterrissage.

Après 3 vols pour certains, le moment de reprendre la route fut une grande déchirure car quitter le théâtre majestueux pour un retour vers la grisaille de notre chère Moselle.
Un grand merci à Gilles, Christian sans qui cette aventure n’aurait pas pu être vécue.

 Martial



Haut de la page